2017 10 28 - Petit Prince et son équipage sont bien installés en Nouvelle Calédonie!

Bonjour à tous,

Aux dernières nouvelles, nous venions d’arriver à Fidji. Nous avons profité de cette agréable escale pour visiter Suva, la capitale, et ses alentours. Nous ne sommes pas allés sur le site de tournage de Koh Lanta, ni sur les autres îles paradisiaques de l’archipel : un peu loin, contre vents et courants, nécessitant des formalités assez lourdes pour un voilier. Ce n’est pas tellement grave, avec tout ce qu’on a vu auparavant ! Il y avait un bon approvisionnement à Suva : on trouvait de tout, et pour une fois dans le Pacifique, à prix attractif. Il y avait même un cinéma où Corentin a pu voir le film Ninjago en anglais, sorti un mois plus tôt qu’en France.

Notre étape suivante a été l’île de Tanna, aux Vanuatu. Changement de climat : plus aucune pluie, ciel bleu permanent, magnifiques nuits étoilées : un spectacle presque oublié depuis la Polynésie. Changement d’époque aussi : routes en terre battue, pas d’électricité, pas de distributeur de billet… Impossible de retirer de l’argent pour aller visiter l’île et son célèbre volcan actif, faisant rougeoyer le ciel la nuit. Ni de faire les courses… Heureusement nous avions pêché un énorme tazar quelques jours plus tôt. Malgré le dénuement matériel de la population, l’accueil a encore une fois été très chaleureux, nos enfants jouaient avec leurs enfants. Nous y avons troqué des vêtements trop petits contre des fruits et légumes et 2 sacs à main tressés avec des feuilles de cocotier.

Nous nous sommes ensuite lancés dans notre dernière grande traversée de la saison, avec l’aide de David pour choisir la bonne fenêtre météo étant donné qu’il n’y avait pas de prévision météo à Tanna. Merci David ! Nous sommes entrés dans le lagon calédonien quelques jours plus tard où, pour fêter notre arrivée, les dauphins nous ont offert un somptueux spectacle, sautant tout autour de Petit Prince en retombant sur le dos. Un grand final en quelque sorte. Puis la traversée s’est achevée : nous sommes restés quelques temps à la marina de Nouméa, puis avons pris nos quartiers d’été à l’ancre près du centre-ville.

Nous devrions rester en Nouvelle-Calédonie pendant la saison des cyclones, Nouméa étant relativement au sud – mais pas tout à fait en dehors de la zone de risque cyclonique : la météo sera donc à surveiller. Lorsque l’hiver austral reviendra, vers juin-juillet de l’année prochaine, nous reprendrons notre route vers l’ouest pour le retour en métropole. D’ici là, pas question de s’ennuyer ! Corentin est inscrit à l’école, trop content d’y être et de se faire des petits copains ; Aurore développe son langage parlé et son agilité au bac à sable près de l’école de Corentin, avec sa maman et les autres bébés du quartier ; j’ai été accepté comme bénévole au sein de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) pour apprendre à devenir sauveteur en mer et participer à la vie de l’association : trop fier !

Voilà qui clôture ce voyage Aller, qui s’est finalement déroulé sans grosse difficulté, sans gros incident matériel, et a été tellement enrichissant ! Nous allons maintenant profiter de cette longue escale en Nouvelle Calédonie pour faire en sorte qu’il en soit de même pour le Retour. Et profiter aussi des grandes vacances calédoniennes (décembre à février) pour revenir en métropole, faire un grand coucou à tous ceux qu’on aura la chance de revoir !