2017-10 Les Voiles de Saint Tropez

Le périple de Sirénade en Méditerranée se poursuit, et l’objectif était cette fois d’assister aux Voiles de St Tropez. Difficile de savoir où donner de la tête tant la zone de navigation est riche de sites à explorer. Notre première étape sera donc la plus longue puisque nous rejoignons le vieux port de Cannes à l’occasion d’une arrivée dans la nuit. Les dauphins nous auront rendu visite en cours de route. Une nuit toute relative car les lumières des yachts au mouillage ou au ponton nous permettent de gérer tranquillement notre atterrissage.

La journée du dimanche se déroulera à terre, de St Paul de Vence à Monaco, histoire de regarder les riches qui regardent les pauvres qui regardent les riches. Spectacle amusant qui ne nous fait pas oublier le plaisir de déambuler à pied dans St Paul ou sur le rocher. Manifestement, notre  présence à Cannes à été signalée car une bien belle soirée se prépare sur la plage du Carlton. Nous n’aurons malheureusement pas le sésame permettant d’y participer, mais nous serons aux premières loges depuis Sirénade pour assister au feu d’artifice.

Le lundi démarre par la visite du vieux Cannes. Les immenses yachts présents dans le port sont en train d’être préparés pour servir de lieu de négociation pour la semaine du duty free (alcool, parfums,…). Etonnant ! Nous filons ensuite vers Port Grimaud, il ne faut pas oublier que nous sommes venus pour les Voiles ! L’arrivée dans le golfe de St Tropez nous met dans l’ambiance du lendemain, beaucoup de … voiliers évidemment. L’accueil efficace de la capitainerie est précieux pour s’amarrer vite et bien.

Une navette nous amène directement dans port de ST Tropez le mardi. Emerveillement de voir ces 300 voiliers de course, très anciens ou très modernes, parfois immenses, dans un tel site. Somptueux ! Tout ce petit monde manœuvre à merveille dans le port et sur l’eau, la météo est de la partie. En fin d’après-midi, chacun reprend sa place au port, l’occasion d’admirer à nouveau ces monstres manœuvrés. Génial !

Le mercredi commence tristement. Un voilier a dérapé dans la nuit et il se fait drosser sur la digue de Port Grimaud. Le carré est  encore ouvert, les haubans rompent. Voilà qui refroidit un peu avant de reprendre la mer. Nous partons alors que les voiliers sortent de St Tropez pour les régates du jour. Du coup, on est au milieu d’eux. Les appareils photos crépitent au rythme du craquement des monstres de carbone lorsque les écoutes sont bordées. Nous parvenons dans l’après-midi au mouillage à Port Cros, un lieu bien paisible après l’animation du matin. L’annexe est gonflée, longue randonnée à terre s’organise.

Jeudi, c’est piscine ! Ou plutôt baignade car nul ne peut résister à un petit bain le matin. Départ ensuite vers Porquerolles ou nous nous amarrons dans le port en raison d’un gros coup de mistral annoncé. Grande randonnée l’après-midi, avec du dénivelé…

Vendredi, c’est encore… randonnée ! Les rafales à 42nds que nous observons dans le port n’incitent pas trop à larguer les amarres.

Samedi, c’est … fini. Nous repartons vers Toulon, non sans une halte réparatrice devant la plage de Monaco (dans la rade de Toulon). L’ambiance est estivale, un bain s’impose avant de retrouver notre port d’attache méditerranéen, la vieille Darse à Toulon.

Une semaine riche et variée qui donne envie de prolonger les explorations sous ce climat particulièrement agréable. Mais il faut maintenant retravailler avant de repartir !

Michel Latouche