2017-08 Les 140 Milles de Lady Vague

​Après un week-end régate longue distance il y a 2 semaines, Lady Vague n'était toujours pas rassasié de milles.

Ses équipiers lui ont donc concocté pour ce premier week-end d'août un parcours à sa mesure: Un aller-retour Le Havre - Dieppe. Inutile de préciser qu'il fallait une experte en calcul de marée pour mener à bien cette aventure.

Départ vendredi en fin de journée, direction Fécamp. Et déjà le début du fantastique. Un merveilleux coucher de soleil alors que nous approchons d'Antifer, un ballet de dauphins qui durera une éternité, un arc-en ciel sur les falaises. Et un petit vent qui nous pousse dans la bonne direction. Arrivés vers minuit à Fécamp, nous ne traînons pas trop avant de rejoindre les couchettes, la nuit va être courte.

Repartis samedi à 7H30 de Fécamp, nous filons à 7,2 nds de moyenne vers Dieppe. Le soleil est de la partie. Les conditions sont top ! Une série d'empannages plus tard, nous arrivons suffisamment tôt à Dieppe pour aller nous restaurer sur le port. A noter pour rappel, l'obligation d'appeler Dieppe Port (canal 12) pour recevoir l'autorisation d'entrer et de sortir du port. L'après-midi est consacré au repos et à la balade.

Samedi soir, à 23h45 pour être précis, les réveils sonnent. Il est temps de repartir pour Fécamp... C'est le début d'une nuit magnifique. Pleine lune, 18 knts de vent, mer peu agitée, température douce. Après deux contre-bords, nous pouvons filer en route directe sur Fécamp. C'est le royaume de la glisse et du bonheur d'être en mer. Nous arrivons à Fécamp à l'heure du petit-déjeuner et enchaînons avec un sommeil réparateur en complément des micro-siestes effectuées pendant la navigation, non sans avoir mis tous les réveils en route car il ne faudra pas trop traîner pour repartir vers Le Havre.

Repartis à 12h30 de Fécamp, nous calculons habilement nos bords pour pouvoir virer sur les galets (ou presque) d'Etretat. Toujours ce soleil, toujours cette lumière, toujours ce vent... Il faudra attendre de passer Antifer pour que le vent molisse, un peu trop à notre goût.

En résumé, un week-end typique de la Manche, avec une marée pour naviguer, une marée pour se reposer, une autre marée pour repartir dans l'autre sens. Amusant !

Mais tout de même 140 milles de parcourus, ce qui est un peu moins typique. Et aussi des dauphins, des couchers de soleil, ... un peu comme aux Antilles non ?

Michel Latouche